Commencer à arrêter de fumer

Arrêter de fumer pour de bon … ou petit à petit

Décider de mettre fin à sa consommation de tabac étant une grande décision, son application peut se faire de différentes manières. Entre l’arrêt immédiat, l’arrêt progressif ou l’arrêt temporaire chacun a ses dispositions propres pour arrêter de fumer, avec pour chaque cas ses risques de rechutes omniprésents.

Arrêter de fumer d’un coup

L’arrêt immédiat sous-entend l’abolition nette et sans délai de toute consommation de tabac. Bien qu’il ne soit pas exclu de réussir en adoptant cette technique pour le moins radicale, c’est loin d’être la solution ayant le mieux prouvé son efficacité. Stopper aussi brusquement sa consommation de cigarette fait courir le risque d’une démotivation prématurée. Ce choix ébranle assez violemment le corps souffrant d’addiction au tabac. Du point de vue des experts dans ce domaine, l’arrêt immédiat n’est absolument pas indiqué pour guérir un fumeur en état de dépendance au tabac, sauf si ladite dépendance est à un stade moins sérieux. La vie de tous les jours se trouve brutalement affectée lorsque l’on décide de couper toute consommation de tabac et sans une conviction à toute épreuve, vous ne vous en sortirez pas. La mise en pratique de l’arrêt immédiat entraîne presque inévitablement des récidives très régulières. Aussi, avant d’emprunter cette voie face à votre dépendance au tabac, pensez à demander les conseils et l’accompagnement par un expert. Prévoyez également des substituts nicotiniques.

Arrêter de fumer graduellement

Régulièrement conseillée aux personnes souffrant d’addiction au tabac encore réticentes à tout arrêter, l’arrêt progressif amène le patient à réduire, petit à petit sa consommation de cigarette et de tabac en général. Les substituts nicotiniques (quelle que soient leurs formes : sprays, inhaleurs, chewing-gum, patch …) sont, pour ce traitement, indispensables, dans la mesure où ils contrebalancent la perte ressentie quant au manque de tabac. Opter pour l’arrêt progressif peut s’apparenter à une rééducation pour un quotidien dépourvu de tabac. C’est une occasion pour rénover lentement votre mode de vie.

S’arrêter de fumer provisoirement

Considérée comme une technique avant-gardiste, l’arrêt temporaire commence à faire son chemin dans les milieux spécialisés face  à la dépendance au tabac. Pensée comme une épreuve d’endurance, elle consiste à tenter d’écarter la consommation de cigarette de sa vie pendant la période la plus longue qu’il puisse tolérer. De cette manière, il ne ressent plus la pression de devoir mettre un terme définitif à sa consommation de tabac. Le patient, alors soumis au challenge de se surpasser doit apprendre à le vivre comme un moyen de se motiver : il pourra en effet s’il le désire reprendre sa consommation de cigarette après cette épreuve. Les observations à l’issue d’arrêt temporaire ont permis de constater que les patients concernés auront sensiblement atténué leur tendance à fumer après être passé par cette technique. Après plusieurs tentatives en arrêt temporaire, quelques-uns auront même choisi d’arrêter de fumer pour de bon, ayant maintenant découvert les résultats de leur existence maintenant sans tabac, que ce soit pour leur porte-monnaie ou pour leur corps.

A propos de l'auteur

Fabienne est une hypnothérapeute reconnue pour l'arrêt du tabac. C'est après des centaines de consultation qu'elle décida de créer cette méthode pour répondre au plus grand nombre.